Annales du Musée et de l'Ecole Moderne des Beaux-Arts — 7.1803 [Cigognara Nr. 3401-7]

Seite: 105
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/amemba1803b/0153
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
0.5
1 cm
facsimile
( io5 )

Planche quarante-neuvième. — Majorité de Louis XIII,
Tableau de la galerie du Luxembourg ; par Rubens.

Dans cette allégorie, dont le sens est très-facile à
saisir, Rubens a représenté l'instant où Marie de
Médicis remit à Louis XIII, devenu majeur, le gou-
vernement de la France. La reine et son fils sont
placés sur la poupe du vaisseau symbolique de l'état.
Louis XIII, vêtu du manteau royal, tient d'une main
le gouvernail, et de l'autre le sceptre que la reine vient
de lui céder. La France est debout derrière eux; elle a
dans ses mains un globe orné de fleurs de lis , et élève
dans les airs une épée flamboyante. Deux Renommées
publient la sagesse du gouvernement de la reine. Les
constellations de Castor et de Pollux brillent au dessus
du vaisseau, et annoncent que la navigation sera heu-
reuse. Quelques Vertus sont occupées à tendre les
voiles , tandis que la Force, la Religion, la Juslice et la
Bonne-Foi tiennent les rames. Pour caractériser ces
dernières figures, Rubens a placé près d'elles, sur le
bord du vaisseau , des écussons où l'on voit leurs
attributs: un lion qui renverse une colonne, un autel,
des balances , et un caducée ailé.

On admire, dans ce tableau, la savante dégrada-
tion des lumières, l'harmonie et la variété des teintes,
et la liberté du pinceau. Ce n'est pas sans intention
que Rubens a placé sur le devant quelques poissons
et un monstre marin ; outre qu'ils enrichissent sa
composition, ils servent^ à maintenir sur le second
plan le vaisseau et les figures qu'il porte.
loading ...