Annales du Musée et de l'Ecole Moderne des Beaux-Arts — 7.1803 [Cigognara Nr. 3401-7]

Seite: 108
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/amemba1803b/0156
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
0.5
1 cm
facsimile
( M* )

des bontés du monarque, et étudia assidûment les plus
belles statues antiques. A son retour en France, il con-
courut, avec les premiers artistes du temps, à l'embel-
lissement des maisons royales. Le Brun étant mort, en
1690 , le roi nomma Girardon inspecteur général des
ouvrages de sculpture. Reçu à l'Académie , en 1657, il
avait été successivement professeur en i65g , et recteur
en 1674- Il fut nommé chancelier, en 1695, après la
mort de Mignard. Il perdit, en 1698, son épouse, à
laquelle il consacra, dans l'église de S. Landry, un mo-
nument dont il fit le dessin, et que ses élèves, le Lorrain
et Nourisson, exécutèrent. Il mourut à Paris, en 171S,
à l'âge de 88 ans.

Girardon est un des sculpteurs français qui ont le plus
travaillé.Ses ouvrages se distinguent par un dessin cor-
rect et de bon goût, de la grâce et un fini précieux.
Outre le tombeau du cardinal de Richelieu, Paris pos-
sédait encore de sa main la belle statue équestre de
Louis XIV qu'on voyait à la place Vendôme.Elle avait
vingt pieds de haut, et fut coulée, en bronze, d'un seul
jet, par .T. Balthazar Keller, fondeur très-renommé.
Versailles possède les bains d'Apollon, composition de
dix figures, justement célèbre , et un grand nombre
d'autres productions estimées. Girardon a fourni les
modèles de la plupart des statues qui décorent l'hôtel
des Invalides.
loading ...