Annales du Musée et de l'Ecole Moderne des Beaux-Arts — 7.1803 [Cigognara Nr. 3401-7]

Seite: 151
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/amemba1803b/0208
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
0.5
1 cm
facsimile
( i5i )

Planche soixante - douzième. — Diana sur son char.
Tableau du Musée de Versailles ; par E. le Sueur.

La Lune est représentée sous la forme de Diane, eh
entourée d'un disque lumineux. Ses quatre chevaux,
guidés par Hespérus , ou l'étoile du matin, traînent
son char au milieu des nuages. La déesse tient son arc
d'une main, et place l'autre au devant de ses yeuxs
comme pour se garantir des rayons du soleiî.

Ce tahleau, dont les figures sont vues un peu eu
raccourci, était autrefois au plafond d'un petit cabinef.
de l'hôtel Lambert. Ce n'est pas sans motif que le Sueur
a peint Diane dans une attitude contemplative. Il a
ainsi lié en quelque sorte sa composition avec le pla-
fond de la salle voisine, où il a peint Phaëton qui
demande au Soleil, son père, la conduite de son char.

On retrouve , dans le tableau de Diane, la correction
et la noble simplicité qu'on admire dans les ouvrages
de le Sueur.

F I N DU SEPTIÈME VOLUME.
loading ...