Annales du Musée et de l'Ecole Moderne des Beaux-Arts — 6.1804 [Cigognara Nr. 3401-6]

Seite: 21
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/amemba1804/0040
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
0.5
1 cm
facsimile
( *1 3

Planche septième. — Régulas retournant à Carthage;

Tableau de la Fille.

Marcus Atiilius Regulus, nommé consul Fan 267
avant J. C., soumit les Salentins , et s’empara cie Brun-
dusium, leur capitale (*). Il défit ensuite,dans un com-
bat naval livré près des côtes de Sicile, les généraux
carthaginois Amilcar et Hannon. Les Romains prirent
à leurs ennemis 64 galères, et en coulèrent à fond plus
de 3o. Après cette victoire , Regulus débarqua en Afri-
que , et y gagna une bataille qui fut suivie de la reddi-
tion de plus de 200 places ou forteresses. Les Carthagi-
nois ayant vainement demandé la paix au vainqueur ,
mirent à la tête de leur armée le lacédémonien Xan-
iippe. Sous ce chef étranger, ils remportèrent une vic-
toire signalée , tuèrent 3o,ooo Romains et en firent
prisonniers i5,ooo , parmi lesquels était Regulus. En-
voyé à Rome par le sénat de Carthage, pour y porter
des conditions de paix et proposer un échange de pri-
sonniers , sous promesse de revenir dans le cas où
cette négociation serait infructueuse , Regulus déclara
qu’il fallait continuer la guerre avec vigueur, et surtout
se refuser à un échange désavantageux pour Rome,qui
tenait dans ses fers l’élite des armées carthaginoises , et
dont les captifs étaient bien plus nombreux que les sol-
dats romains prisonniers chez l’ennemi. Le sénat adopta
cet avis généreux; mais, persuadé que Regulus avait
tout à craindre des Carthaginois , il voulut l’autoriser ,
par un décret, à rester dans ses foyers. Regulus refusa

(*) Cette ville, nommée aujourd’hui Brindes, fait partie du
royaume de Naples.

6.

4
loading ...