Annales du Musée et de l'Ecole Moderne des Beaux-Arts — 6.1804 [Cigognara Nr. 3401-6]

Seite: 25
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/amemba1804/0046
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
0.5
1 cm
facsimile
( 25 3

Planche neuvième. — La Naissance de VAmour. Tableau
de la galerie de Versailles ; par Eustache le Sueur.

De tous les Dieux de la Mythologie des Grecs ,
l’Amour est celui dont la naissance a le plus exercé
l’imagination féconde de ce peuple, ami de l’allégorie.
Selon les uns, l’Amour existait au commencement de
toutes choses , avec la Terre et le Chaos \ il s’unit au
Chaos , et de cette union naquirent non-seulement les
hommes et les animaux, mais encore les Dieux immor-
tels. Selon d’autres, Véternelle Nuit, qui précéda la
naissance de toutes choses , pondit un œuf, le couva
sous ses ailes noires , et fit naître l’Amour qui, dé-
ployant soudain ses ailes dorées, prit son vol à travers
le monde naissant. D’après d’autres traditions, on
donne à l’Amour, pour père et pour mère , le Chaos
et la Terre, Mars et Vénus, Zéphire et Pris, ou la
Dispute , Cœlus et Vénus, Vénus et Vulcam, Jupiter
et Vénus, enfin le Dieu des richesses et la Déesse de la
pauvreté. De toutes ces opinions, également créées par
l’esprit allégorique, celle qui donne à l’Amour, Vénus
pour mère, a été le plus généralement adoptée. C’est
comme fils de la déesse de la Beauté qu’il a eu des
temples et des autels dans plusieurs contrées de la
Gi ’èce. Tantôt il parfageoit avec Vénus les hommages
des mortels , tantôt on lui rendait un culte particulier.

Parmi les traditions reçues sur la naissance de
l’Amour, le Sueur a choisi celle qui offrait une compo-
sition gracieuse , et il l’a rendue avec autant de noblesse
que de simplicité. Placée sur un lit d’une forme élé-
gante , Vénus jette un regard affectueux sur le jeune
dieu auquel elle vient de donner le jour, et qu’une des
6. 5
loading ...