Annales du Musée et de l'Ecole Moderne des Beaux-Arts — 6.1804 [Cigognara Nr. 3401-6]

Seite: 55
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/amemba1804/0091
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
0.5
1 cm
facsimile
( 55 )

Planche vingt-quatrième. — B arrière sur la route d’Or-
léans; par Ledoux.

Cette façade est une des nombreuses productions
dont cet artiste ingénieux décora les entrées de la
papitale. Simple et mâle à la fois , ce soubassement
enrichi de bossages continus , qui unissent ensemble
les tambours des colonnes, rappelle un peu la manière
d’ïnigo-Jones, surnommé le Palladio de VAngleterre,
et qui put mériter ce surnom glorieux par les édifices
somptueux et multipliés qu’il fut chargé d’y ériger
dans le commencement du clix-septième siècle ; l’hc-
pifal des matelots invalides, à Greenwich, eût seul
suffi pour établir sa réputation ; mais il eut beaucoup
d’autres occasions de l’étendre, et sut en profiter. Il
publia un ouvrage où les bâtimens qu’il projeta et
ceux qu’il exécuta sont développés avec magnificence,
et peuvent faire apprécier son talent , qui illustra
l’Angleterre. Cet artiste fut magnifiquement récom-
pensé par Charles IL

L’architecte français qui a construit un si grand
nombre d’édifices remarquables , et qui en publie le
recueil en ce moment, recevra sans doute du public
éclairé l’accueil favorable que lui méritent son talent
et sa fécondité.

Les trois arcades de ce pavillon forment un porche
couvert pour le corps-de-garde pratiqué dans l’inté-
rieur. Avant la révolution, les villes voisines de la
route étaient personnifiées et désignées dans la frise
par un bouclier orné de leurs armes sculptées par
Moitié.

L- G»
loading ...