Annales du Musée et de l'Ecole Moderne des Beaux-Arts — 6.1804 [Cigognara Nr. 3401-6]

Seite: 76
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/amemba1804/0122
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
0.5
1 cm
facsimile
sîtîon tranchante avec le ton pâle et peu animé de la
partie éclairée des carnations. La toque n’est pas seu-
lement un anachronisme, elle donne encore à la figure
un aspect peu avantageux. Le nu est dessiné assez cor-
rectement, mais la tête a peu d’expression et l’altitude
est théâtrale. Quant à l’exécution , partie de l’art à
laquelle ce tableau a dû tant de renommée, elle est
vraiment étonnante. Ce seul ouvrage aurait justifié le
mot connu de Josépin : « Nous autres nous peignons
« comme des hommes j le Guida peint comme un
« ange. »
loading ...