Annales du Musée et de l'Ecole Moderne des Beaux-Arts — 6.1804 [Cigognara Nr. 3401-6]

Seite: 87
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/amemba1804/0139
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
0.5
1 cm
facsimile
( 87 )

Planche quarantième — Projet de Fontaine et Lavoirs
publics ; par MM. Thibaut et Durand.

II y a beaucoup d’art à savoir s’abstenir de dé-
coration , en architecture, lorsque cettd décoration
n’est pas commandée par le caractère du monument,
lo rsqu’ lie n’esl pas absolument nécessaire , et que
la seule disposition du local ou sa liaison avec les
objets environnans et les accessoires peuvent en tenir
lieu. C’est cette sagesse de composition , et cette
observation judicieuse, des convenances qui ont mé-
rité et fait obtenir à MM. Thibaut et Dnuind un
prix dans le concours pu fic de l’an 3 ( i-qd ) , pour
le projet de fontaine et lavoirs publics dont l’éléva-
tion est représentée ici , planche 4o.

Ces artistes ont parfaitement senti que dans les
lieux où il pouvait y avoir un fonds de verdure
pittoresque, des eaux vives et de grands bassins
formant de vastes miroirs pour réfléchir un beau
ciel et les formes du paysage , il ne fallait opposer
que les lignes simples d’un mur lisse acotté par des
antes ou pilastres aux angles , suivant la méthode
des anciens , et ils ont seulement placé une staiuo
de la Nature, groupée avec quelques-uns de ses attri-
buts , dans une grande niche qui occupe le milieu de
cette conception neuve et ingénieuse par son extrême
simplicité. Combien d’artistes médiocres auraient en-
tassé tous les membres de l’architecture des différens
peuples dans une si grande superficie ! Avec beaucoup
plus de moyens et une dépense décuple , ils auraient
produit beaucoup moins d’effet; et nous desirons, pour
la gloire de l’art et pour celle des sages compositeurs,
loading ...