Annales du Musée et de l'Ecole Moderne des Beaux-Arts — 6.1804 [Cigognara Nr. 3401-6]

Seite: 91
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/amemba1804/0145
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
0.5
1 cm
facsimile
( 9r )

5—.J-. 41 Lri‘—I—_j— ■■ - . .3,

Planche quarante deuxième —Jean cls La Ponfaine.
Statue en marbre , par Julien 5 placée dans la salis
de VInstitut national.

Jean de La Fontaine naquit à Château-Thierry , en
1621. Il parvint jusqu’à l’âge de 22 ans sans connaître
lui-même son génie. Enfin , à cette époque , la lecture
d’une ode de Malherbe lui fit sentir qu’il était poete.
Doux, simple dans ses goûts, timide en société,
il semblait peu fuit pour le joug de l’hymen ; cependant
ses amis lui firent épouser une jeune personne, distin-
guée par son caractère et sa figure. Ce mariage ne fut
point heureux. Le désir de l’indépendance , et l’attrait
que le séjour de la capitale avait pour La Fontaine,
l’engagèrent à s’éloigner de sa femme. Il ne revenait
guères à son pays natal que pour y vendre quelques
portions de son patrimoine. Tout ce que la cour et la
ville renfermaient de plus distingué, s’empressèrent
de l’accueillir. Il coula ses jours au sein des muses
et de l’amitié, sans jalousie, et peut-être sans con-
naître son extrême supériorité sur la plupart de ses
contemporains. Ses ouvrages sont trop connus pour
qu’on en parle avec un détail que d’ailleurs cette notice
ne comporte pas. Ses fables , son premier titre à une
réputation immortelle , l’ont placé au dessus de tous
ceux qui avaient traité avant lui ce genre de poésie, et
seront toujours le désespoir de ceux qui tenteront de
marcher sur ses traces. Il mourut à Paris, en i6;;.5, à
l’âge de 74 ans , laissant la réputation d’un des plus
grands génies qui jamais aient honoré la poésie et la.
France.

L’ancien gouvernement ayant eu le désir d’ériger de*
loading ...