Annales du Musée et de l'Ecole Moderne des Beaux-Arts — 6.1804 [Cigognara Nr. 3401-6]

Seite: 101
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/amemba1804/0159
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
0.5
1 cm
facsimile
( IOÏ )

Planche quarante - septième. — Façade du nouveau
Théâtre de Saint-P tershoarg ; par Thomas de Tho-
rnon , architecte de S. M. lyempereur de toutes les
Pussies.

Il y a quelques mois que les journaux ont parlé
avec éloge du nouveau théâtre de Saint-Pétersbourg,
érigé sur les dessins de M. Thomas de Thomon ,
architecte français , et qu’ils ont fait la description
de ce monument, l’un des plus considérables qui
existent maintenant pour la grandeur et la magnifi-
cence ; mais on sait que les descriptions écrites ne
font connaître les Ynonumens et les objets d’art en
général que bien imparfaitement. Il faut des dessins
pour bien saisir le caractère et les formes , que , sans
un tel secours , chacun crée et suppose en imagi-
nation , sans rencontrer la vérité.

Le plan et l’élévation ici représentés sous les nu-
méros 47 et 48 1 commenceront par donner une idée
de l’étendue , de la disposition et du genre de déco-
ration extérieure , en attendant que la coupe fasse
juger bientôt de l’intérieur.

Les artistes trouveront sans doute que la forme du
plan se rapproche de celle des théâtres modernes
d’Italie , et plus particulièrement des grands théâtres
de Naples et de Turin ; c’est celle d’un œuf tronqué
où la loge impériale occupe le milieu au point de la
circonférence , le plus éloigné de la scène, à la vé-
rité , mais où l’effet ihéatra! et celui des décorations
sont plus avantageux.

L’isolement entier de la salle, la multiplicité des
6» 24
loading ...