Annales du Musée et de l'Ecole Moderne des Beaux-Arts — 6.1804 [Cigognara Nr. 3401-6]

Seite: 107
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/amemba1804/0168
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
0.5
1 cm
facsimile
( )

Planche cinquantième — Coupe du Théâtre de Saint-
Pétersbourg ; par Thomas de Thomon , architecte de
S. W. Vempereur de toutes les Russies.

On a pu connaître, par le plan et l’élévation dit
nouveau théâtre de Saint-Pétersbourg, donnés dans
le précédent numéro des Annales , la forme et l’é-
tendue de ce monument. La coupe ici représentée fera
juger de sa forme intérieure et du parti adopté pour
sa décoration : on sait que c’est là l’écueil du talent
de l’architecte.

D’un côté , le spectateur veut être commodément
placé pour voir et entendre de tous les points de la
salle ; de l’autre , l’acteur exige qu’on lui procure
tous les moyens d’une recette abondande,en resser-
rant néanmoins les dimensions et l’espace, pour ne
pas atténuer sa stature , son geste et son organe.
L’homme de goût prétend jouir de tout à la fois ,
et ne permet pas que le coup-d’œil général et l’effet
de l’architecture soient altérés par des entraves ; il
veut que l’architecture déployé son faste et sa ri-
chesse , que la forme générale soit agréable , et que
les détails n’en détruisent point l’harmonie. L’auteur
du nouveau théâtre de Saint-Pétersbourg a cherché
les moyens d’éviter tant d’obstacles réunis , en for-
mant une espèce de soubassement du premier rang
de loges; il en a ensuite compris deux autres rangs
dans la hauteur d’un ordre corinthien , au dessus
duquel un quatrième rang se dessine en arcades et
supporte le plafond dont il fait partie.

C’est entre ces arcades que sont placées ces renom-
loading ...