Annales du Musée et de l'Ecole Moderne des Beaux-Arts — 6.1804 [Cigognara Nr. 3401-6]

Seite: 117
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/amemba1804/0183
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
0.5
1 cm
facsimile
( H7 )

Planche- cinquante - cinquième. — Clélie retournant à
/tome, arec ses compagnes. Tableau de la galerie
du Musée : par Jacques Stella.

Lorsque le roi ïVrsenna fit la paix avec les Ro-
mains , ceux-ci lui donnèrent pour otages plusieurs
jeunes filles d’une naissance illustre. Clélie-, l’une
d’elles , s’enfuit du camp des Toscans, et passa le
Tii" e à la nage, pour rentrer dans Rome , sans être
intimidée par les traits que les ennemis lui lançaient.
Elie lut renvoyée à Porsenua. Ce prince honora son
courage, lui fit pu usent d’un cheval superbe , et lui
permit d’emmener avec elle plusieurs de ses com-
pagnes, à son choix. Clélie donna la préférence à
celles que leur jeunesse exposait davantage.

Si le sujet de ce tableau n’était pas connu par tradi-
tion , on pourrait difficilement se persuader que Stella
ait voulu représenter le moment où Clélie et ses com-
pagnes retournent à Rome. Ou ne distingue pas assez
laquelle des deux figures principales représente Clélie.
Laplupqrt des autres ne prennent aucune part à l’action;
en un mot, jamais composition ne fut plus froide, plus
insignifiante , plus complètement manquée. C’est donc
seulement sous le rapport de l’exécution que ce tableau
peut intéresser. La couleur en est agréable ; quoique le
clair-obscur en soit médiocre. Le dessin des figures est
en général correct, élégant et d’une noble simplicité.
Les ajustemèns de têtes et les draperies ont beaucoup
de grâce. Le pinceau est agréable et facile.

Ce tableau a 4 pieds 3 pouces de haut, sur 3 pieds de
large. Il faisait partie de l’ancienne collection du roi.
loading ...