Annales du Musée et de l'Ecole Moderne des Beaux-Arts — 6.1804 [Cigognara Nr. 3401-6]

Seite: 120
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/amemba1804/0187
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
0.5
1 cm
facsimile
( 120 ) «

térîeux. On voit, dans le fond, un fragment de colonne y
la mer , et un ciel chargé de nuages.

Ce tableau s’écarte en quelques parties de la manière
habituelle du Guerchin. Le coloris eu est moins noir
que celui des autres tableaux de ce maître ; mais il n’a
point cet aspect mâle et fier qui les rend s> recomman-
dables. La tête de Çircé, médiocre sous le rapport de
la couleur, est sans expression , et paraît loucher. Les
draperies ont des tons vifs qui forment un ensemble
assez agréable. La robe bleue a des manches d’un blanc
jaunâtre. L’espèce d’écharpe qui passe sur l’épaule
droite est violette. Les accessoires sont plus soignés que
les carnations.

Ce tableau , qui a 3 pieds 3 pouces de haut, et environ
3 pieds de large, vient de l’ancienne collection du roi.

La galerie de Florence possède une Sibylle du Guer-
chin, dont l’attitude et la coiffure sont les mêmes que
celles de cette Circé. Les accessoires seuls sont différent
et ont fait donner un autre nom à ce tableau qui est
évidemment une répétition de celui du Muséum,
loading ...