Annales du Musée et de l'Ecole Moderne des Beaux-Arts — 6.1804 [Cigognara Nr. 3401-6]

Seite: 124
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/amemba1804/0193
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
0.5
1 cm
facsimile
( «4 )

Ange, reconnaissant-, aida depuis ce temps Sébastien
de ses conseils , et lui donna même le trait de plusieurs
de ses tableaux.

Sébastien exécuta en concurrence de Raphaël un
tableau de la Résurrection de Lazare (*). Quoique la
composition et le Irait lui en eussent été donnés par
Mie bel- Ange , et qu’on en admirât la couleur , Raphaël
ne fut point vaincu, car il exécuta le tableau de la
Transfiguration , son chef-d’œuvre et celui de la pein-
ture Plusieurs ouvrages assez considérables , exécutés
par Sébastien , b i acquirent une grande réputation.

Il avait toujours été très-lent à travailler. Lorsque
l’emploi dont le pape le revêtit lui eut assuré une exis-
tence aisée , on eut beaucoup de peine à obtenir de lui
quelques productions nouvelles.]! ht cependant à cette
époque plusieurs portraits de personnages célèbres.

La bonne intelligence qui régnait entre Michel-Ange
et Sébastien fut une fois troublée. Cehii-ci persuada au
pape que le Jugement dernier , que Michel-Ange se dis-
posait à peindre, dans la chapelle Sixtine , devait être
exécuté à l’huile, et donna ordre de préparer le mur
pour ce genre de travail. Michel-Ange, irrité, ht tout
aballre, en disant que la peinture à l’huile ne conve-
nait qu’à des femmes on à des paresseux comme
Sébastien. Peu de temps après ce différend , Sébastien
mourut à Rome , en rSqq. Il avait alors 62 ans. On
l’enterra dans l’église de la Madonna del Popolo.

(*) Ce tableau fut longtemps placé dans la cathédrale de Nar-
bonne, et lit ensuite partie de la collection d'Orléans; il doit être
maintenant en 1 Angleterre.
loading ...