Annales du Musée et de l'Ecole Moderne des Beaux-Arts — 6.1804 [Cigognara Nr. 3401-6]

Seite: 126
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/amemba1804/0196
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
0.5
1 cm
facsimile
( 12,6 )

îfl touche en est plus pesante cpie celle des carnations.
Le clair-obscur est bien entendu, et ce tableau mérite sa
réputation. Il vient du palais Pitti, de Florence. Les
figures sont de grandeur naturelle.

Crisiofano Adlori naquit à Florence , en 1577, et il y
mourut en 16 r. Le peu de temps qu’il a vécu , la vie
dissipée et le grand soin qu’il apportait à finir ses ou-
vrages, ne lui ont pas permis d’en laisser un grand
nombre. Il ne suivit point la manière de son père
Alexandre Ailori. Son talent appartient à lui seul, et
doit d’autant plus être estimé que ce peintre ne fit au-
cune étude d’après les grands maîtres. O11 regarde
comme son chef-d’œuvre le tableau de l’expiation du
crime involontaire de S. Julien. Cet ouvrage , qui ornait
le palais Pitti, est maintenant au Muséum. La gravur®
en sera insérée dans cette collection.
loading ...