Annales du Musée et de l'Ecole Moderne des Beaux-Arts — 6.1804 [Cigognara Nr. 3401-6]

Seite: 138
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/amemba1804/0214
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
0.5
1 cm
facsimile
( i38)

un garde du roi d’Israël. Les draperies sont ajustées
avec ce goût noble et sévère que Poussin avait puisé
dans l’étude de l’antique. Il est fâcheux que la cou-
leur de ce tableau ne réponde pas aux beautés qu’il
offre, sous le rapport de l’ordonnance, du dessins
et de l’expression. Les tons des draperies n’ont au-
cune harmonie entre eux, et les teintes des carna-
tions manquent de vérité ; mais si le Poussin laisse
à desirer quelque chose dans certaines parties de
l’art, il n’en est pas moins digue d’être mis à la tête de
l’école française et au rang des plus grands maîtres.
loading ...