Annales du Musée et de l'Ecole Moderne des Beaux-Arts — 8.1805 [Cigognara Nr. 3401-8]

Seite: 21
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/amemba1805/0038
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
0.5
1 cm
facsimile
C 21 )

Planche septième. — La mort de Cléopâtre. Tableau de
la galerie du Musée ; par A. Véronèse.

Le courage de Marc-Antoine , ses défauts , le grand
rôle qu’il a joué sur la scène du monde , et sa fin
malheureuse font de lui un des plus importans person-
nages de l’histoire. Dans les troubles civils , il prit
le parti de César, et s’échappa de Rome, déguisé en
esclave, pour l’aller rejoindre. César, charmé de son
zèle, lui donna toute sa confiance. A Pharsale, où
l’empire de l’univers fut disputé, Marc-Antoine eut le
commandement de l’aile gauche. Il fut ensuite général
de la cavalerie et consul. On sait qu’Antoine offrit
publiquement une couronne à César, et que cette action
concertée entre eux fut une des causes de la mort
du dictateur. Après cet événement, Marc-Antoine
excita les Romains à poursuivre les meurtriers, et il
aurait succédé à son ami dans le rang suprême , si
Octave, fils adoptif de César, ne le lui eût disputé.
Devenus bientôt ennemis déclarés, ils se livrèrent ba-
taille sous les murs de Modène. Malgré des prodiges
de valeur, Antoine fut vaincu. Peu de temps après, les
deux rivaux parurent se rapprocher, et formèrent avec
Lépide ce triumvirat trop fameux qui coûta tant de
sang aux Romains. C’est à Antoine qu’on dut le gain
de la bataille de Philippes où Brutus et Cassius furent
défaits. Les vengeurs de César furent maîtres du monde,
après cette journée ; Antoine le partagea avec son con-
current, et eut la Grèce, la Macédoine , la Syrie et
l’Asie. Ce fut alors que les charmes de Cléopâtre , reine
d’Egypte, prirent sur lui un ascendant qui lui devait
B.
loading ...