Annales du Musée et de l'Ecole Moderne des Beaux-Arts — 8.1805 [Cigognara Nr. 3401-8]

Seite: 29
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/amemba1805/0050
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
0.5
1 cm
facsimile
( 29 )

Planche onzième. — L?Assomption de la- Vierge. Tableau
de la galerie du Musée ; par le Titien.

La Vierge s’élève dans le ciel, portée sur des nuages
et environnée de Chérubins. Elle regarde avec bien-
veillance les apôtres groupés autour du tombeau, et
qui expriment paF leurs attitudes l’admiration et le
respect.

Cette composition est un des plus beaux ouvrages du
Titien. La figure de la Vierge est noble, d’un dessin cor-
rect, et la tête est gracieuse. Celles des apôtres ont
beaucoup d’expression et un grand caractère de vérité.,
L’exécution est grande et facile, la couleur suave et
harmonieuse. Les carnations en général paraissent un
peu brunes, mais ce défaut est l’ouvrage du temps , et il
n’est pas douteux que le tableau n’ait eu dans l’origine
la fraîcheur qui paraît lui manquer aujourd’hui. C’est
ici qu’on peut appliquer une remarque judicieuse de
Reynolds, dans un de ses excellens discours sur la pein-
ture, « on doit plutôt voir ce que les tableaux des
« grands coloristes ont été que ce qu’ils sont, si l’on
« veut rendre à ces peintres la justice qui leur est due*
« et s’assurer qu’ils n’ont pas usurpé leur réputa-
« tion. »

Ce tableau , dont les figures sont de grandeur natu-
relle , était placé dans une des chapelles de l’église
cathédrale de Vérone.
loading ...