Annales du Musée et de l'Ecole Moderne des Beaux-Arts — 8.1805 [Cigognara Nr. 3401-8]

Seite: 54
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/amemba1805/0087
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
0.5
1 cm
facsimile
On l’employa dans la décoration des maisons royales
et de la chapelle de Versailles. Il travailla aussi pour
plusieurs églises de Paris, et fît des tableaux de che-
valet, qui méritèrent l’estime des connaisseurs.

Bon Boullongne était très-laborieux. Il avait une
humeur gaie , et un esprit cultivé. Il fut l’émule de son
frère, sans cesser d’être son ami. Tout était en com-
mun dans le logement qu’ils habitaient; et, lorsque
Louis se maria, ils furent obligés, pour faire cesser des
discussions que firent naître entre eux la délicatesse et
le désintéressement, de partager au sort non-seulement
les tableaux auxquels tous deux avaient travaillé , et les
meubles, mais encore leurs élèves. Cette union si rare
dans deux frères parcourant une carrière où la rivalité
dégénère souvent en jalousie, ne fut jamais altérée.
Bon Boullongne mourut à Paris , en 1717, à l’âge de
60 ans. On compte parmi ses élèves Sauterre, Raoux*
Berlin 3 Cazes et Tournières.
loading ...