Annales du Musée et de l'Ecole Moderne des Beaux-Arts — 8.1805 [Cigognara Nr. 3401-8]

Seite: 55
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/amemba1805/0089
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
0.5
1 cm
facsimile
( 55)

Planche vingt-quatrième. Scipion P Africain. Statue
antique du palais du Sénat ; par Ramey.

Publius Cornélius Scipion, connu sous le nom de
Premier Africain, était fils du consul Scipion qui perdit
contre Annibal la bataille du Tesin. Dans cette journée,
le jeune Scipion sauva la vie à son père. Envoyé en
Espagne, à Page de 24 ans, il conquit ce royaume, en
moins de quatre années. Ea prise de Cartbagène ne lui
coûta qu’un jour. En Afrique,il défit le général cartha-
ginois Asdrubal, et Syphax, roi de Nu mi die. Annibal
ayant été rappelé au secours de Carthage, fut battu par
Scipion à la bataille décisive de Zaïna , malgré les plus
savantes dispositions et des prodiges de valeur. La paix
qui suivit la victoire assura le triomphe de Rome»
Scipion, fatigué des attaques de quelques citoyens
jaloux de sa renommée, passa en Asie, où , de concert
avec son frère , il remporta plusieurs victoires sur
Antiochus. De retour à Rome, il y éprouva de nouveau
l’injustice du peuple. Il fut mis en jugement, et répon-
dit d’abord d’une manière victorieuse à ses accusateurs ;
mais les calomnies se succédèrent, et Scipion, dégoûté
du séjour de Rome , se retira dans sa maison de cam-
pagne de Literne. En sortant de la ville, il s’écria:
« Ingrate patrie, tu n’auras pas même mes ossemens ! »
Il mourut en effet peu de temps après dans l’espèce
d’exil qu’il s’était choisi, avec la réputation d’un des
plus illustres guerriers qui eussent jamais paru.

L’artiste a supposé Scipion dans sa tente, tenant
d’une main un plan de bataille et méditant la ruine de
Carthage. On voit, près d’un autel portatif, l’épée du
loading ...