Annales du Musée et de l'Ecole Moderne des Beaux-Arts — 8.1805 [Cigognara Nr. 3401-8]

Seite: 67
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/amemba1805/0107
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
0.5
1 cm
facsimile
( 6? )

Planche trentième. — Apparition de S. Rruno an comte

Roger. Tableau de la galerie du Sénat ; par E. le

Sueur.

Lorsque Roger, comte de Sicile et de Calabre, faisait
le siège de Capoue, capitale des états d’un prince avec
lequel il était eu guerre, un de ses officiers, nommé
Sergius , grec d’origine, forma le projet de le trahir.
Une nuit , le comte crut apercevoir en songe S. Bruno
qui l’avertissait de ce complot. Roger regarda cette
révélation mystérieuse comme un avis du ciel, et prit
des mesures pour triompher de ses ennemis.

Le Sueur s’est écarté de la tradition, pour représenter
ce sujet d’une manière plus frappante. Dans sa compo-
sition , Roger est éveillé par S. Bruno , et témoigne sa
surprise et son indignation. L’action de S. Bruno
montrant la ville de Capoue, celle du comte qui
saisit ses armes font sentir ce trait historique de la
manière la plus précise.

Sur le premier plan, un des gardes du comte réveille
son camarade. On peut s’étonner que le Sueur , dont
les idées sont toujours d’une noble simplicité, ait
employé un épisode inutile, qui d’ailleurs n’est qu’une
répétition assez froide de l’action principale. Dans le
lointain, on aperçoit la ville assiégée, et les troupes du
prince de Capoue qui s’avancent pour surprendre Ro-
ger. L’instant où l’événement se passe doit être le point
du jour; mais il est indiqué dans le tableau d’une ma-
nière assez indécise. En général l’exécution en est mé-
diocre : cependant on reconnaît le grand peintre dans la
disposition des figures du comte et de S. Bruno. Ce
tableau est le vingtième de la collection.
loading ...