Annales du Musée et de l'Ecole Moderne des Beaux-Arts — 8.1805 [Cigognara Nr. 3401-8]

Seite: 75
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/amemba1805/0119
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
0.5
1 cm
facsimile
(75)

Plancha trente - quatrième. — Les Bains d'Apollon.

groupe en marbre , des jardins de Persailles ; par

Girardon et Regnauldin.

Le dieu du jour vient de terminer sa course ; il se
repose à l’entrée d’une grotte qui conduit au palais de
Thétis. Six Nymphes s’empressent à le servir. L’une
d’elles détache les tresses de la chevelure d'Apollon*
Deux autres répandent des essences sur ses mains. Une
quatrième lui lave les pieds -, tandis que deux de ses
compagnes, tenant chacune un vase, s’apprêtent à la
seconder dans cet emploi.

Quatre des figures de ce beau groupe ont été exécutées
par Girardon. On doit à son ciseau , Apollon , les deux
Nymphes à genoux sur le premier plan, et celle qui ,
placée à droite, répand des parfums dans un vase. Ces
statues sont remarquables par la grâce des attitudes,
l’élégance du dessin et la beauté de l’exécution. Les
trois autres, ouvrage de Regnauldin , leur sont infé-
rieures 5 cependant elles ne déparent pas l’ensemble de
cette composition pleine d’agrément et de poésie.

En donnant le trait d’une des faces du monument,'
érigé dans la Sorbonne au cardinal de Richelieu (*), on
a rapporté les particularités les plus connues, concer-
nant Girardon et ses ouvrages. On insérera ici celles qu£
concernent Regnauldin, sculpteur digne de tenir un
rang honorable parmi les bons maîtres de notre école,
quoiqu’il n’ait point atteint le plus haut degré de célé-
brité.

O Voyez pl. jo, p. 107 du septième volume.
loading ...