Annales du Musée et de l'Ecole Moderne des Beaux-Arts — 8.1805 [Cigognara Nr. 3401-8]

Seite: 93
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/amemba1805/0146
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
0.5
1 cm
facsimile
(9-3)

*\

Flanche quarante-troisième. — La Pêche miraculeuse.

Tableau de la galerie du Musée ; par Rubens.

« Un jour que Jésus était sur le bord du lac du Géné-
« zgreth, se trouvant accablé par la foule du peuple
<• qui se pressait pour entendre la parole de Dieu, il
« vit deux barques arrêtées au bord du lac , dont les
« pêcheurs étaient descendus et lavaient leurs filets. II
« entra donc dans l’une de ces barques qui était à
« Simon et le pria de s’éloigner un peu de la terre ; et,
« s’étant assis , il enseignait le peuple de dessus la
« barque. Lorsqu’il eut cessé de parler, il dit à Simon :
« avancez en pleine eau , et jetez vos filets pour pêcher.
« Simon lui répondit: maître, nous avons travaillé tout©
<c la nuit sans rien prendre j mais néanmoins sur votre
« parole, je jeterai le filet.

« L’ayant jeté, ils prirent une si grande quantité de
« poissons que leur filet se rompait, et ils firent signe à
« leurs compagnons, qui étaient dans une autre barque
« de venir les aider. Us y vinrent, et ils remplirent tel-
« lement les deux barques, qu’il s’en Fallait peu qu’elles
« ne coulassent à fond. Ce que Simon Pierre ayant vu,
« il se jeta aux pieds de Jésus , en disant : Seigneur,
« retirez-vous de moi, parce que je suis un pécheur :
« car il était tout épouvanté, aussi bien que tous ceux
« qui étaient avec lui, de la pêche des poissons qu’ils
« avaient faite. Jacques et Jean, fils de Zébédée,
« qui étaient compagnons de Simon, étaient dans le
« même étonnement. Alors Jésus dit à Simon : ne
« craignez point ; votre emploi sera désormais de
« prendre des hommes. Et, ayant ramené leurs bar-
ë* 2.3.
loading ...