Annales du Musée et de l'Ecole Moderne des Beaux-Arts — 8.1805 [Cigognara Nr. 3401-8]

Seite: 99
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/amemba1805/0155
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
0.5
1 cm
facsimile
( 99 )

Planche quarante- sixième. — Jésus-Christ recevant la
Vierge dans le ciel. Tableau de la galerie du Musée;
par Stella.

Ce tableau est peint sur un fond d’albâtre oriental.
L’artiste a voulu tirer parti des veines qui se trouvaient
dans la pierre, et les a fait servir à représenter , d’une
manière assez imparfaite, la gloire céleste.

La figure de la Vierge a beaucoup d’expression , et se
développe avec grâce. Celle du Christ paraît moins
bien. La tête est dépourvue de noblesse , et le dessin
offre quelques incorrections. Le peintre a prouvé , dans
les figures d’Anges qu’il avait le sentiment du beau ;
mais ces figures sont d’une trop petite proportion,
pour la place qu’elles occupent. Le coloris n’a rien de
séduisant.Les ombres des carnations tirent sur le rouge;
et comme la draperie du Christ et celle de la Vierge
sont de cette couleur qui domine encore dans la pierre,
il en résulte une monotonie peu agréable à l’œil.

Ce tableau ovale a environ un pied dans sa plus
grande hauteur, et vingt pouces dans sa plus grande
largeur.
loading ...