Annales du Musée et de l'Ecole Moderne des Beaux-Arts — 8.1805 [Cigognara Nr. 3401-8]

Seite: 103
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/amemba1805/0161
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
0.5
1 cm
facsimile
( ï°3 )


Planche quarante - huitième. — L'Enfant à l'Oie. Statue
antique de la galerie du Musée.

Cette statue, de grandeur naturelle, représente un
enfant de 4 ou 5 ans, serrant avec force le col d’un oie.
C’est un des plus beaux ouvrages que possède le Musée,
pour la naïveté, la correction du dessin et la perfection
du travail. Il suffirait seul pour prouver que les anciens
n’ont pas toujours imité d’une manière défectueuse les
formes arrondies de l’enfance. Malheureusement, la
tête de cette charmante figure n’a pas été retrouvée:
celle qu’on y a substituée lors de la restauration est
médiocre, quoique l’on ait cherché à copier les têtes
vraiment antiques de plusieurs répétitions de la même
statue. Le reste est très-bien conservé, ainsi que le corps
de l’animal qui n’a également de moderne que la
tête.

Ce morceau précieux est en marbre pentélique.On le
trouva à une lieue et demie' de Rome , sur l’emplace-
ment de l’ancien Pagus Lemonius. Quelques antiquaires
le regardent comme une copie d’un groupe semblable,
exécuté en bronze par Boethus, sculpteur carthaginois,
et dont Pline fait mention.
loading ...