Annales du Musée et de l'Ecole Moderne des Beaux-Arts — 8.1805 [Cigognara Nr. 3401-8]

Seite: 131
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/amemba1805/0202
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
0.5
1 cm
facsimile
( i3i )

celle de la Régence. Elle a les traits d’une femme Jeune
et belle , vêtue d’une draperie verte, et ayant une
auréole autour de la tête.

Le dessin de ce tableau est puissant et souvent
correct. Les figures de Bellone et de la Victoire ont
de grandes formes qui conviennent peut-être mieux
à ces Divinités guerrières qu’un dessin plus délicat.
La tête de Henri IV est pleine de majesté; celle de
la reine a une expression de douleur parfaitement
sentie. Le groupe des seigneurs qui se prosternent
devant cette princesse est très-bien disposé , et tous
ces personnages semblent animés.

Le coloris est remarquable par la richesse et la
variété des teintes, aussi bien que par l’accord qui
règne entre elles, parmi cette prodigieuse diversité.
La robe noire de la reine ne fait point tache, comme
il arrive souvent aux draperies de cette couleur. Rubens
y a introduit des teintes chaudes , et a donné aux
figures qui environnent la princesse des vêtemens de
tons fiers et vigoureux. Les carnations de Bellone
sont de la plus grande fraîcheur. Le groupe que cette
figure forme avec la Victoire , et les armes qu’elles ont
près d’elles , a toute la force et tout l’éclat que l’art
pouvait lui donner.
loading ...