Annales du Musée et de l'Ecole Moderne des Beaux-Arts — 8.1805 [Cigognara Nr. 3401-8]

Seite: 143
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/amemba1805/0220
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
0.5
1 cm
facsimile
( >43 )

Planche soixante-huitième. ■— Projet de Fontaine , è£
Lavoir public, sur une grande route, à Vextrémité
d’un vaste jardin ; par Durand et Thibault.

Ce projet, d’une grande simplicité, et qui présente
néanmoins beaucoup de richesse par la disposition
et l’effet agréable dont il est susceptible en exécution,
est un prix obtenu en l’an 3 ( 1798) par les auteurs,
dans un concours public.-

Ces deux artistes obtinrent à cette époque la même
distinction sur un grand nombre de projets,tous conçus
dans le même esprit, et rendus avec cette pureté et ce
charme du dessin qui flattent l’œil par une douce et
attrayante harmonie.

Il est facile de remarquer que ce portique, soutenu
par un rang de pilastres carrés auxquels un mur lisse
sert de fond , est sur un plan demi-circulaire, ce qui
ajouterait à l’agrément de son aspect pour, le voyageur,
et produirait des effets variés aux différentes heures du
jour. La reflexion de ces pilastres dans les eaux du
bassin , le mouvement et la vie qu’y donneraient le
travail des laveuses abritées sous ce portique , les
grands arbres contre lesquels il est adossé , forme-
raient un de ces tableaux pittoresques et gracieux
qui appellent si fréquemment en Italie les crayons
du dessinateur.

C’est là que depuis la renaissance des arts, une suite
non interrompue d’artistes de tout genre et de tous
les pays vont recueillir ces formes heureuses , ces
idées riantes , ces tons riches et variés , qu’ils font
ensuite passer dans les tableaux ou les compositions
loading ...