Annales du Musée et de l'Ecole Moderne des Beaux-Arts — 9.1805 [Cigognara Nr. 3401-9]

Seite: 9
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/amemba1805a/0021
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
0.5
1 cm
facsimile
( 9 )

Planche première. — Véducation de Bacchus. Tubleait
du Musée de Versailles; par N. Poussin.

Les Mythologistes citent un assez grand nombre
de personnages auxquels l'éducation de Bacchus fut
confiée. Selon quelques-uns, les Faunes et les Nym-
phes veillèrent sur les premières années de ce Dieu.
C'est cette opinion que le Poussin a adoptée.

Le jeune Bacchus saisit, avec avidité, une coupe
dans laquelle un Satyre exprime le jus d'une grappe
de raisins. Un autre Satyre soutient Bacchus, Près
de ce groupe est une Nymphe à demi-couverte d'une
draperie, et tenant un thyrse. Sur, le devant, une
autre Nymphe et un enfant entièrement nus se livrent
au sommeil. Un troisième enfant joue avec une chèvre j
et deux autres, sur un plan plus éloigné, se tiennent
embrassés.

Cette composition gracieuse et d'une aimable sim-
plicité est dans la première manière du Poussin, que
Reynolds appelle sa manière sèche. L'artiste anglais
désigne ainsi l'époque où le Poussin s'attachait moins
au charme de la couleur , et au clair-obscur qui
arrondit les objets et leur donne le relief de la
nature , qu'au dessin et à l'expression. Au reste , il
serait inutile d'observer que le Poussin n'a pas né-
gligé les parties essentielles de l'art, lorsque dans la
suite il a donné plus de soin au coloris et à l'exé-
. cution. Ses tableaux justifieront toujours l'admiration
qu'ils inspirent, d'après quelques principes qu'ils aient
été peints. Les' figures de celui-ci sont de proportion
un peu au dessous de demi-nature.

9- 1
loading ...