Annales du Musée et de l'Ecole Moderne des Beaux-Arts — 9.1805 [Cigognara Nr. 3401-9]

Seite: 59
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/amemba1805a/0093
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
0.5
1 cm
facsimile
( % )

Planche vingt-sixième. — Plan d'un projet de bains
publics ; par Gisors.

Les bains, ces monumens de magnificence et de
somptuosité , si multipliés chez les Romains, sont
à peine connus chez nous par quelques essais, ou par
des projets dans les concours académiques.

Aucun édifice ne rappelle à Paris ces thermes admi-
rables, auxquels les empereurs romains se faisaient une
gloire d'attacher leurs noms; les thermes d'Auguste
et de Livie, d'Agrippa, de Claude, de Néron, de Tiie,
de Domitien, de Trajan , d'Adrien, d'Antonin , de
Caracalla , de Septime et d'Alexandre Sévère, de
Gardien, de Gallien, d'Anrélien, de Dioclétien, et
Maximien, les plus magnifiques de tous, de Constan-
tin , etc. , etc., étaient des palais superbes , dont les
marbres et les statues, les colonnes, les mosaïques,
les eaux jaillissantes, les bassins, et mille autres
ornemens précieux , faisaient des lieux de délices ,
où les empereurs et les grands de Rome allaient se
délasser des fatigues de la guerre ou des soins pé-
nibles des affaires publiques.

La plupart de ces monumens qui existent encore
aujourd'hui en partie seulement, quoique dépouillés de
ces riches matières et du charme de ces eaux qui en
faisaient tout le prix, charment encore le voyageur
par leur disposition grande et majestueuse , par l'éten-
due de leurs voûtes , par le nombre infini ei [a variété
des pièces qui les composent ; ce sont les écoles de l'art
où se sont formés la plupart des grands architectes
de toutes les nations, Palladio, Scamozzi, Serlio,
loading ...