Annales du Musée et de l'Ecole Moderne des Beaux-Arts — 9.1805 [Cigognara Nr. 3401-9]

Seite: 81
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/amemba1805a/0126
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
0.5
1 cm
facsimile
( Si )

Planche trente-septième. <— Sainte Famille. Tableau de
la galerie du Musée ; par Garofa'o.

Les figures de ce tableau sont d'une très-pelite pro-
portion. Il y a de la vérilé et de la grâce dans le mou-
vement de la Vierge et de l'Enfant Jésus."Celles de
Sainte Elisabeth et surtout de S. Joseph , manquent de
noblesse, et l'expression du dernier est presque tri-
viale; mais le peiit S. Jean offrant au Sauveur un
jeune agneau qu'il porte avec peine, est un modèle de
naïveté.

Le dessin de ce tableau est élégant, sans être très-
correct; et , quoique d'un effet agréable, les teintes du
fond sont trop crues.

La robe de la Vierge est ronge, et son manteau d'un
beau bleu d'azur. Une légère draperie jaune passe sur
le bras gauche de l'Enfant Jésus. Le manteau de S;
Joseph est de couleur souci, la robe de Sainte Elisabeth
est verte, et la draperie de S. Jean d'un rouge très-vif.

Ce tableau peut avoir 14 pouces de haut, sur 11 de
large.

Garofalo a peint plusieurs tableaux de Sainte Fa-
mille, dans l'une desquelles il fait jouer l'Enfant Jésus
avec un singe.

9-
loading ...