Annales du Musée et de l'Ecole Moderne des Beaux-Arts — 9.1805 [Cigognara Nr. 3401-9]

Seite: 85
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/amemba1805a/0132
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
0.5
1 cm
facsimile
( 8$ )

Planche trente-neuvième. — Principale Façade de la
Maison Batave, sur la rue S. Denis.

Une compagnie de négocians hollandais fit bâtir, il
y a quelques années, plusieurs maisons de commerce
contiguës et sur un plan régulier, sous la direction de
M. Happe, architecte, dans ce quartier voisin des halles
el l'un des plus fréquentés de Paris.

Cet ensemble de bâlimens, au milieu desquels est
une cour en forme de parallélogramme environnée de
portiques en colonnes semblables à celui qui décore le
soubassement de cette façade, prit le nom de Cour
Batave, et fut bientôt occupé par des marchands et des
fabricans de toute espèce. La circulation du public s'y
établit également, en raison du passage qui commu-
nique à la rue S. Martin, par la petite rue de Venise, en
traversant la rue Quiucampoix, célèbre autrefois par la
vente des billets du système de Law. D'autres commu-
nications transversales devaient encore avoir lieu et
rendre à la rue Aubri-le-Boucher, si celte construc-
tion n'eût pas été suspendue pendant la révolution;
mais une partie du projet reste à confectionner , et il
faudrait que le corps-de-logis à droite de la cour fût
érigé pour que cette réunion de maisons particulières
eût tout l'ensemble que le plan général seul peut faire
connaître.

Il serait à désirer, sans doute, pour l'embellissement
de ces quartiers, que de riches propriétaires voulussent
soumettre ainsi, à la régularité d'un plan simple et
commode, leurs spéculations en bâtimens, pour donner
eû quelque sorte l'aspect d'un édifice public à plusieurs.
loading ...