Annales du Musée et de l'Ecole Moderne des Beaux-Arts — 9.1805 [Cigognara Nr. 3401-9]

Seite: 99
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/amemba1805a/0153
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
0.5
1 cm
facsimile
Planche quarante-sixième. — Le Triomphe de Neptune,
Plafond de V'hôtel Lambert ; par E. Le Sueur.

Rien ne convient mieux que la peinture des divi-
nités fabuleuses aux décorations des vastes plafonds
d'une galerie : la sévérité de l'histoire semble alors
déplacée. Le Sueur, ainsi que beaucoup d'autres grands
maîtres, était de celte opinion , et l'a prouvé dans les
beaux ouvrages qu'il a faits pour l'hôtel Lambert.

Dans celui-ci, Neptune , traîné par quatre chevaux
marins que conduit un Triton, lève son trident, et,
dans l'attitude où Virgile lui fait prononcer sa fameuse
imprécation, il menace les flots séditieux toujours prêts
à se révolter contre lui.

Aux deux côtés du tableau sont deux Naïades tenant
une urne, et dont le front est couronné de fleurs aqua-
tiques. Un enfant, qui joue avec du corail, orne le bas
du cadre, et prouve ce qu'on a déjà dit, que Le Sueur
portait le choix des pensées jusques dans les moindres
accessoires de ses compositions. Les autres ornemens
naissent également du sujet principal.

t
loading ...