Annales du Musée et de l'Ecole Moderne des Beaux-Arts — 9.1805 [Cigognara Nr. 3401-9]

Seite: 117
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/amemba1805a/0180
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
0.5
1 cm
facsimile
( "7 )

Planche cinquante-cinquième. — Arc de Triomphe ; par
M. Dumesme.

On se rappelle que le fougueux Michel-Ange dit aux
Romains: ce Panthéon superbe dont vous admirez la mâle
pensée , V'exécution hardie, et Vimposant effet, hé bien!
je le placerai sur le vide, et f en ferai le couronnement du
dôme de S. Pierre. Michel-Ange tint parole, et les
quatre pendentifs de S. Pierre soutiennent en effet un
autre Panthéon.

L'auteur de cette composition, dont le modèle a été
exposé au Salon des beaux-arts, il y a quelques années,
aurait pu dire aux Français : J'ai voulu, pour attester à
la postérité vos exploits immortels, au dessus de Parc de
Janus placer le portique du temple de la Victoire.

En effet 5 ici le portique d'un temple sert de cou-
ronnement à la masse d'un arc de triomphe; et peut-
être y voit-on trop distinctement deux monumens, au
lieu d'un seul ; peut-être la masse y paraît-elle trop
alongée, surtout dans un dessin géométral où l'on ne
voit aucune épaisseur. On ne doute point que ce dessin,
mis en perspective au théâtre, ou exécuté dans une
fêle publique, n'y produisît un effet pittoresque; mais
la gravité d'un arc de triomphe , à ériger en pierre ou
en marbre, ne comporterait pas, du moins on le pense
ainsi, cette espèce de tour de force.

La raison, l'habitude nous ont appris à voir le por-
tique d'un temple, élevé sur quelques marches, et sur
un sol accessible, et l'on s'accoutumerait difficilement
à le voir ainsi placé dans les airs, sans aucune rampe
d'escaliers vastes et bien appaiens pour y arriver jTàiir-

o. sa
loading ...