Annales du Musée et de l'Ecole Moderne des Beaux-Arts — 9.1805 [Cigognara Nr. 3401-9]

Seite: 118
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/amemba1805a/0181
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
0.5
1 cm
facsimile
( n8 )

teur me répondrait que la Victoire et le Génie ont des
ailes, que c'est pour eux seuls qu'il a érigé son monu-
ment ; et c'est aussi pourquoi je me permets de le clas-
ser parmi les féeries, ou les licences que se permet la
peinture dans nos jeux de la scène et dans nos fêtes
publiques.

Les décorations théâtrales permettent à l'imagination
de se donner l'essor , et les palmes que peut cueillir,
dans ce genre, un artiste fécond en idées ne sont point
à dédaigner. On sait d'ailleurs que l'auteur de cette
composition s'est fait connaître très-avantageusement
dans le public par la construction d'une de nos plus
jolies salles de spectacle , située à Paris , rue de la Vic-
toire, et qui fait l'ornement du nouveau quartier connu
sous le nom de Chaussée cPAntin. Il serait à désirer,
sans doute , que Paris fut enrichi de beaucoup de mo-
numens semblables , c'est à juste titre que l'étranger y
serait attiré et retenu par le goût français \ et déjà nous
pouvons leur montrer avec quelque orgueil, sans sortir
de cet arrondissement, la charmante salle dont nous
Tenons de parler, l'hôtel de Thélusson, et une infinité
de maisons particulières plus élégantes les unes que les
autres, qui attestent à la fois le talent des architectes et
le goût recherché des propriétaires.

L. G.

i
loading ...