Annales du Musée et de l'Ecole Moderne des Beaux-Arts — 9.1805 [Cigognara Nr. 3401-9]

Seite: 130
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/amemba1805a/0199
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
0.5
1 cm
facsimile
( i3o )

« vos éloges! » Mot étonnant, et qui dévoile l'unique
but qu'Alexandre se proposa dans ses conquêtes.

Le Brun , malgré ce qu'il devait à son héros, n'a pu
s'empêcher de consacrer un tableau entier à la gloire
de Porus. C'élait au reste relever celle du vainqueur
que de montrer tout ce que faisait Porus abandonné de
la fortune.

Par une grande sagesse, l'artiste, dans cette compo-
sition, n'a point rapproché Alexandre du monarque
indien : la taille colossale de celui-ci eût détruit l'effet
que devait produire Alexandre; effet qu'on éprouve
bien vivement, lorsque Porus , ayant succombé sous les
efforts des Macédoniens, est apporté presque mourant
devant son vainqueur. Alors sa stature gigantesque ,
privée de mouvement, fait ressortir la gloire d'Alexan-
dre et l'importance de son triomphe. Une telle sagesse
de conception prouve que Le Brun, malgré ses défauts
qu'on exagère de nos jours, était digne de peindrej
pour Louis XIV, les exploits du vainqueur d'Arbelies.
loading ...