Annales du Musée et de l'Ecole Moderne des Beaux-Arts — 11.1806 [Cicognara Nr. 3401-11]

Seite: 68
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/amemba1806/0108
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
0.5
1 cm
facsimile
( 68 )

son histoire se borne à celle de quelques ouvrages plus
ou moins renommés. Il fut élève du Corrège qui souvent
l’associa à ses travaux. Rondani ne crut pouvoir mieux
faire que d’imiter, même servilement, la manière de
son maître; et il obtint, l’honneur qui sans doute pouvait
le flatter davantage, celui de voir attribuer au Corrège
quelques-uns de ses tableaux. Cependant on lui reproche
de n’avoir pu donner d’élévation à son style , et de s’être
trop attaché à l’exécution des détails.

On croit que ce peintre mourut avant le milieu du
seizième siècle ; mais on ignore absolument l’époque de
sa naissance.

Il faut observer que ce qu’on a pu dire de son pen-
chant à imiter la manière du Corrège, ne saurait s’appli-
quer entièrement au tableau dont on vient de rendre
compte.
loading ...