Annales du Musée et de l'Ecole Moderne des Beaux-Arts — 11.1806 [Cicognara Nr. 3401-11]

Seite: 70
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/amemba1806/0111
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
0.5
1 cm
facsimile
( 7° )

plus gracieux, de plus élégant et de plus correct. Ce n’est
pas en voyant ce tableau que Michel-Ange eut pu blâ-
mer le dessin de l’école vénitienne, comme il eut occa-
sion de le faire à la vue de quelques autres productions
du Titien. Les formes du petit S. Jean sont vraies et
naïves; la tête de Sainte Agnès est du plus beau caractère,
et le raccourci de la main gauche de cette figure se fait
parfaitement sentir. La Vierge et l’Enfant Jésus sont posés
avec une aisance et une simplicité pleines de grâces et de
noblesse que relève encore une touche délicate et savante.
Mais malheureusement le temps a endommagé plusieurs
parties où le Titien avait fait, selon sa coutume, un grand
usage des glacis.

Ce tableau a 5 pieds en largeur et quelques pouces de
moins en hauteur. Il faisait partie de l’ancienne col-
lection.
loading ...