Annales du Musée et de l'Ecole Moderne des Beaux-Arts — 11.1806 [Cicognara Nr. 3401-11]

Seite: 73
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/amemba1806/0116
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
0.5
1 cm
facsimile
( 73 )

Planche trente-quatrième. — Bas-relief du Tombeau de
Desaix ; par M. Moitte.

Ce bas-relief est le morceau principal du monument
qui sera placé dans l’endroit de l’hospice du Mont Saint-
Bernard où sont déposés les restes de Desaix. Ce héros y
est représenté mourant, à l’instant où il adresse ces paroles
à son aide-de-camp : « Allez dire au Premier Consul que
<< je meurs avec le regret de n’avoir point assez fait pour
« la postérité. » La tête de la figure principale est pleine
d’expression, et le travail de ce bas-relief offre des beau-
tés qui ne peuvent qu’ajouter à la réputation de M. Moitte.

Desaix naquit près de Riom , en 1768; et, destiné à la
carrière militaire, malgré la faiblesse de son tempéra-
ment , de bonne heure il entra au service avec le grade
de sous-lieutenant. Dès le commencement des guerres de
la révolution, son nom se fit remarquer ; Beauharnais et
Custines reconnurent ses talens, et à 26 ans Desaix était
général de division. L’Allemagne fut le premier théâtre
de ses succès, et, jusqu’à l’immortelle défense de Kell, il
ne s’y passa pas d’événement considérable auquel il ne
prît une part glorieuse. Quoique né dans les rangs de
l’ancienne noblesse, il échappa aux proscriptions révolu-
tionnaires. Lors du traité de Campo-Formio, Desaix s’em-
pressa d’aller visiter l’Italie et ses champs de bataille
célèbres; son arrivée y fut mise à l’ordre du jour de l’ar-
mée par Bonaparte qui s’attacha bientôt un si digne lieu-
tenant. Desaix passa en Egypte, et c’est là qu’après les
victoires de Chebreïsse et des Pyramides,il fut chargé de
poursuivre, avec 1800 français, le fameux Mourad-Bey
et ses 10,000 mameloucks fuyant dans les déserts.

n L’histoire retracera cette campagne si féconde en
loading ...