Annales du Musée et de l'Ecole Moderne des Beaux-Arts — 11.1806 [Cicognara Nr. 3401-11]

Seite: 75
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/amemba1806/0119
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
0.5
1 cm
facsimile
( 75 )

Planche trente-cinquième. — Le Rhin et le Nil ; figures
du même tombeau.

Ces deux Fleuves que leurs attributs font reconnaître
pour le Rhin et le Nil, sont placés de chaque côté du
bas-relief dont on vient de rendre compte.

C’est particulièrement dans l’exécution des nus que le
sculpteur se plaît à faire briller son talent, et M. Moitte s’est
procuré cet avantage par une idée ingénieuse qui sert en
même temps à rappeler les lieux où Desaix acquit le plus
de gloire. A la vue de ces deux figures, le voyageur qui
visitera l’église du Mont Saint-Bernard pourra se dire :
Desaix a combattu sur le Rhin et sur le Nil, dans les
plaines de l’Allemagne et dans le fond des déserts de
l’Afrique. Il est mort à Maringo; et sa tombe, placée au
sommet des Alpes, atteste à la postérité le passage, des
armées françaises sur ces monts inaccessibles.

Heureux l’artiste dont l’ouvrage doit rappeler de sem-
blables souvenirs î M. Moitte s’est montré digne de cet
honneur ; et l’on sait que ce tombeau, offert dans son
atelier à la curiosité du public, a réuni les suffrages des
connaisseurs.

Les figures des Fleuves ainsi que celles du bas-relief
sont d’une proportion un peu plus forte que demi-nature!

Io

il.
loading ...