Annales du Musée et de l'Ecole Moderne des Beaux-Arts — 11.1806 [Cicognara Nr. 3401-11]

Seite: 82
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/amemba1806/0129
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
0.5
1 cm
facsimile
( 8s )

Jean Holbein naquit à Bâle, en 1498, cT’un peintre
allemand qui lui enseigna le peu qu’il savait. Holbein
s’étant fait connaître avantageusement par la fameuse
Danse des Morts qu’on admirait encore il y a quelque
temps dans 1e lieu de sa naissance, et qui vient d’être
détruite, Erasme dont il fit le portrait l’engagea à passer
en Angleterre ; Holbein s’y rendit, moins pour faire
fortune que pour s’éloigner de sa femme qui était d’une
humeur acariâtre. Thomas Morus, ami d’Erasme, char-
mé des talens d’Holbein , le présenta à Henri VIII, qui
en fit son peintre, le combla de présens, et poussa l’en-
thousiasme jusqu’à dire à un Comte qui en voulait à
cet artiste: « Je vous défends, sur votre vie, d’attenter
« à celle de mon peintre: de sept paysans je puis faire
<< sept comtes comme vous ; mais, de sept comtes, je ne
« pourrais jamais faii'e un Holbein. » Holbein fît plu-
sieurs grands tableaux à l’huile et en détrempe; mais
c’est particulièrement dans les portraits qu’il excella ; la
plupart de ceux qu’il a peints justifient à quelques égards
l’opinion de Zucchéro qui, quoique italien, plaçait ce
maître à côté des plus grands peintres de lTtalie.

On cite, entre autres portraits d’Holbein, ceux de
Henri VIII, de Thomas Morus, de l’archevêque de
Cantorbérv, d’Erasme et d’Anne de Clèves. On sait que
ce dernier, qu’Holbein avait peint en Allemagne, donna
à Henri VIII une si grande idée de la beauté de celle
princesse , qu’il se hâta de la faire demander en mariage ;
mais, lorsqu’il la vit, il la trouva si différente de son por-
trait que, dès le premier jour de son union avec elle,
il projeta de la répudier, ce qu’il fit six mois après.

Quoique Holbein travaillât de la main gauche, sa
touche est de la plus grande légèreté. Ses principaux
ouvrages sont le Triomphe de la Richesse, l’Etat de
loading ...