Annales du Musée et de l'Ecole Moderne des Beaux-Arts — 11.1806 [Cicognara Nr. 3401-11]

Seite: 103
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/amemba1806/0160
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
0.5
1 cm
facsimile
( io3 )

Planche quarante - neuvième. — La mort de Saphire.

Tableau de la galerie du Musée; par N. Poussin.

« Un homme, nommé Ananie, et Saphire sa femme,
vendirent un fonds de terre; et cet homme ayant, de
concert avec sa femme, retenu une partie du prix qu’il
l’avait vendu, apporta le reste, et le mit aux pieds des
Apôtres. Mais Pierre lui dit : <,< Ananie, comment Satan
« a-t-il tenté votre cœur, et vous a-t-il porté à mentir
n au Saint-Esprit, en détournant une partie du prix de
« votre terre ? TSTétait-elle pas à vous , si vous l’aviez
<< voulu garder ; et même , après l’avoir vendue, le prix
<4 ne vous en appartenait-il pas? Ce n’est pas aux hommes
que vous avez menti , mais à Dieu. » Ananie, ayant
entendu ces paroles, tomba et rendit l’esprit. Aussitôt
des jeunes gens l’enterrèrent. Quelques instans après, sa
femme, qui ne savait pas ce qui était arrivé, entra, et
Pierre lui dit: « Femme, n’avez-vous vendu votre fonds
<<; de terre, que cela? » Et sur sa réponse affirmative, il
ajouta: «Comment vous êtes-vous ainsi accordés ensemble
pour tenter l’esprit du Seigneur ! Voilà ceux qui vien-
nent d’enterrer votre mari qui sont à cette porte , et ils
H vont aussi vous porter en terre. >5 Au même moment
Saphire tomba à ses pieds et expira. » ( Extrait des Actes
des Apôtres).

L’instant choisi par le Poussin est celui de la mort
de Saphire, et rien ne rappelle celle d’Ananie.

Ce tableau n’est pas un des plus célèbres de ce peintre;
Eélibien et autres écrivains se contentent de le nommer :
cependant on y trouve des beautés éminentes. Toutes les
expressions ont de la noblesse,de l’énergie et de la vérité ;

II» 25
loading ...