Annales du Musée et de l'Ecole Moderne des Beaux-Arts — 11.1806 [Cicognara Nr. 3401-11]

Seite: 113
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/amemba1806/0175
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
0.5
1 cm
facsimile
(113 )

Planche cinquante-quatrième. — Peux Statues du Musée
des monumens français ; par Germain Pilon.

On a donné, dans le dixième volume, à la page 46, la
gravure de deux figures à peu près semblables à celle-ci
quant au mouvement ; mais la coiffure et les draperies
offrent des différences sensibles. Peut-être même sous
ce rapport ces deux dernières sont-elles supérieures ; elles
oirt plus de simplicité ; les plis des draperies sont moins
tourmentés, et n’ont pas moins de grâce. Comme on l’a
dit dans l’article qu’on vient de citer, ces figures soute-
naient autrefois la châsse de Sainte Geneviève : le gou-
vernement, qui vient de replacer sous l’invocation de
cette Sainte le monument magnifique qui lui était autre-
fois destiné, voudra peut-être aussi que ces quatre figures
soient l’ornement du nouveau temple, comme elles l’é-
taient de l’ancienne Sainte Geneviève, où elles attiraient
l’attention et l’admiration des connaisseurs.
loading ...