Annales du Musée et de l'Ecole Moderne des Beaux-Arts — 11.1806 [Cicognara Nr. 3401-11]

Seite: 120
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/amemba1806/0185
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
0.5
1 cm
facsimile
les yeux pour ne pas voir cette victime intéressante.
Corésus, au désespoir, se frappe; au dessus de sa tête
planent l’Amour et la Vengeance qui se sont partagé son
existence et ont causé tous ses maux.

Il suffira de dire, pour l’éloge de ce tableau, qu’il
est l’ouvrage sur lequel M. Fragonard fut agréé à l’an-
cienne Académie.

Les figures sont de grandeur naturelle : elles sont bien
groupées ; l’effet général est harmonieux ; la touche facile.
loading ...