Annales du Musée et de l'Ecole Moderne des Beaux-Arts — 11.1806 [Cicognara Nr. 3401-11]

Seite: 131
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/amemba1806/0203
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
0.5
1 cm
facsimile
( i3i )

Planches soixante-troisième et soixante-quatrième.—Plan
et Coupe sur la longueur de la Salle de V Opéra de Paris,
située rue de Richelieu, et bâtie sur les dessins de
M. Louis , architecte.

Quoique la salle de l’Opéra actuelle ne soit pas dans
une position avantageuse, par rapport au défilé des voi-
tures et au voisinage de la Bibliothèque impériale, elle
présente néanmoins , dans le petit terrein qu’elle occupe,
une disposition assez grande ; on serait même tenté de
croire que tout celui de l’île de bâtiment qu’elle occupe
n’était pas nécessaire à son exploitation,puisqu’une par-
tie est employée en boutiques et en locations, si l’on ne
se rappelait que cet édifice est le résultat d’une spéculation
particulière, et non un monument national érigé avec la
dignité convenable et l’étendue proportionnée à une aussi
grande ville.

Ce n’est donc que comme une salle provisoire, et en
attendant un monument plus convenablement placé, plus
solidement bâti et plus spacieux , que l’on doit considérer
cet édifice qui a déjà subi, dans sa forme et sa décoration
intérieure, plusieurs cliangemens. Dans l’état où il est
cependant, le talent des décorateurs a suppléé dans dif-
férentes occasions à l’exiguité du terrein, et l’on y a donné
plusieurs fois des représentations et des fêtes magnifiques
que leurs Majestés impériales ont honoré de leur pré-
sence. La plus brillante de toutes est celle du 16 nivôse
an i3 (1806), que MM. les Maréchaux de l’Empire ont
donnée à S. M. l’Impératrice Joséphine, à l’occasion du,
couronnement, et dont M. Delanoy, architecte actuel de
ce monument, a dirigé l’ordonnance.

La multiplicité des glaces environnées de fleurs , lo
loading ...