Annales du Musée et de l'Ecole Moderne des Beaux-Arts — 11.1806 [Cicognara Nr. 3401-11]

Seite: 149
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/amemba1806/0229
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
0.5
1 cm
facsimile
( i49 )

Planche soixante-douzième. — Le Sacrifice de la Messe.
JBas-reliefi en marbre du Musée des monumens fran-
çais ; par J. Sarrazin.

Ce bas-relief ornait le tombeau du Cardinal deBérule;
la principale figure du monument a été donnée page 91
du dixième volume. On remarque dans ce morceau de
petite dimension une imitation vraie de la nature; beau-
coup de simplicité et d’adresse d’exécution. La composition
n’est pas sans mérite; les expressions ont de la grâce et de
la finesse; et les figures sont bien groupées et d’une manière
très-avantageuse à ce genre de sculpture. Ainsi qu’on l’a
rapporté à la page ci-dessus indiquée, Bérule mourut su-
bitement en disant la messe ; c’est ce qui sans doute a fourni
à l’artiste l’idée de représenter ce sacrifice.

Ce bas-relief est attribué à Sarrazin ; mais quelques
personnes pensent qu’il est de l’Estocart,son elève,àqui
l’on doit la célèbre chaire de S. Etienne-du-Mont, exé-
cutée sur les dessins de Lahire. L’Estocart était né à Arras ;
on ignore l’année de sa naissance et celle de sa mort ; on
croit qu’il vivait encore au commencement du dix-hui-
tième siècle.

?IN DU ONZIÈME VOLUME.
loading ...