Annales du Musée et de l'Ecole Moderne des Beaux-Arts — 12.1806 [Cicognara Nr. 3401-12]

Seite: 26
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/amemba1806a/0044
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
0.5
1 cm
facsimile
(*6)

ïler aux idoles, II n’y a pas de doute qu’il ne veuille
parler du tableau généralement connu sous le nom de
Martyre de S. Georges. Cet auteur avait-il des renseigne-
mens certains ? Mais quel est ce Ginnochias, et pourquoi
d’ailleurs, sur le maître-autel d’une église, aurait-on re-
présenté un autre martyre que celui du Patron ? L’im-
possibilité de se procurer des éclaircissemens empêche
d’approfondir le passage ci-dessus cité ; mais on ne pou-
vait s’exempter de le rapporter, rien de ce qui a rapport
à un chef-d’œuvre ne pouvant être indifférent.

Plusieurs personnes préfèrent ce morceau admirable
aux autres ouvrages du même artiste : il n’a pas ici dé-
figuré l’histoire pour n’écouter que son caprice, comme
dans le tableau des Noces de Cana. La figure du Saint est
d’un dessin élevé et correct; celle du principal Bourreau
est d’un grand caractère, et les groupes supérieurs sont
remarquables par la grâce et le choix des formes. L’exé-
cution en est admirable, rien de peiné, rien de cherché;
tout est fait au premier coup et avec une richesse de tons-,
une force de sentiment qu’on ne trouve que dans les ou-
vrages de Paul Véronèse. Ce qui distingue éminemment
ce maître, c’est la simplicité de sa cuuleur Lubezis est
aussi chaud, aussi varié ; il n’est pas aussi vrai. Paul
Véronèse a peint le jour, et il n’est aussi brillant que
parce qu’il a rendu la nature même. On remarque, dan*
ce tableau, que les figures se détachent en vigueur sur
un fond vigoureux ; ce qui semble un tour de force, et
n’est pourtant qu’une imitation exacte. La seule critique
bien fondée qu’on puisse faire de ce bel ouvrage, porte
sur la confusion qui règne dans le bas de la composition;
on ne voit pas d’abord sur quel sol posent les figures;
quelques parties ne sont pas assez étudiées.
loading ...