Annales du Musée et de l'Ecole Moderne des Beaux-Arts — 12.1806 [Cicognara Nr. 3401-12]

Seite: 27
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/amemba1806a/0046
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
0.5
1 cm
facsimile
( a7 )

Planche dixième.—<La naissance de la Vierge. Tableau,
de la galerie du Musée; par Ànnibal Carache.

On voit, sur le devant du tableau, au milieu de plu-
sieurs femmes, l’Enfant nouveau né dont la tête est ceinte
d’une auréole. Dans le fond, sur un plan plus élevé, on
aperçoit Sainte Anne dans son lit ; elle semble recevoir
la visite de deux femmes, derrière lesquelles est placé
Joachim son époux. Le Père Eternel, porté par des
Anges, occupe la partie supérieure de cette composition.

Les figures de ce tableau sont d’une moyenne pro-
portion; il vient de l’église de Notre-Dame de Lorette.
La disposition générale en est bizarre et mérite peu d’at-
tention; mais celle des figures en particulier est heu-
reuse et ordonnée avec goût. Vraisemblablement Anni-
bal Carache étudiait le Corrège, lorsqu’il produisit cet
ouvrage ; son dessin n’avait pas encore le grand carac-
tère qu’il lui donna depuis son séjour à Rome; il n’avait
été jusqu’alors que facile et gracieux. Son coloris dans
ce tableau est plus léger, plus agréable qu’il ne le fut à
aucune autre époque de sa vie; enfin ses personnages,
surtout les trois qui s’occupent de l’Enfant, ont une cer-
taine mignardise qui peut faire reconnaître la manière
qu’il s’était proposé d’imiter. Le jet des draperies est un
peu embarrassé; mais la touche est partout soignée et
coulante.

/
loading ...