Annales du Musée et de l'Ecole Moderne des Beaux-Arts — 12.1806 [Cicognara Nr. 3401-12]

Seite: 42
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/amemba1806a/0068
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
0.5
1 cm
facsimile
( 42 )

avoir de doute, car c’est une épée et non pas un bâton que
porte ce personnage.

Ce qui frappe d’abord en examinant ce chef-d’œuvre,
c’est le bel effet de la lumière qui y est répandue avec un
éclat et une science extraordinaires. La légèreté des om-
bres, la vigueur des clairs, l’entente parfaite des demi-
teinles, enfin tout ce qui caractérise l’excellence du colo-
ris, se trouve réuni dans cet ouvrage. Le dessin, partie
dans laquelle Paul Véronèse a plus de grandeur que de
correction, n’offre pas ici de défauts , et il étonne par sa
force et sa hardiesse. Les caractères de tête sont heureuse-
ment variés;celui du petitS. Jean est d’une sévérité qui
fait contraster cette figure avec celle de l’Enfant Jésus, dont
les formes sont très-agréables. Les draperies sont largement
peintes et savamment ajustées; la peau d’agneau dont S.
Jean est revêtu offre une imitation exacte et vigoureuse;
mais on voit, à la facilité du pinceau, que l’artiste n’a pas
perdu beaucoup de temps à peindre cet accessoire. C’est
un exemple que les jeunes peintres doivent imiter : la per-
fection des détails finit presque toujours par nuire à l’exé-
cution des grandes parties d’une composition. Il est bon de
rappeler les principes les plus simples, lors même que
l’art se montre avec éclat. L’exposition actuelle des tableaux
a dû convaincre le public des progrès que la peinture fait
chaque jour en France; et l’on aura lieu de le prouver dans
ce Recueil où seront insérées avant peu la plupart des pro-
ductions de cette année; cependant on a pu remarquer en-
core que quelques-uns des peintres exposans se sont plus
attachés à la richesse, au fini des détails, qu’à la beauté de
l’effet général. Si l’étude des ouvrages de Paul Véronèse
peut devenir pernicieuse sous quelques rapports à ceux qui
seraient tentés d’en abuser, ce maître est néanmoins, quant
à l’accord de toutes les parties d’un tableau, l’un de ceux
qu’on doit le plus recommander aux élèves.
loading ...