Annales du Musée et de l'Ecole Moderne des Beaux-Arts — 12.1806 [Cicognara Nr. 3401-12]

Seite: 59
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/amemba1806a/0094
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
0.5
1 cm
facsimile
( 59 )

Planche vingt-sixième. •— Méléagre refusant de défendre
sa patrie. Bas-relief ; par M. Laitié.

L’histoire fabuleuse de Méléagre a fourni plusieurs
sujets aux sculpteurs et aux peintres ; celui qu’on a repré-
senté plus souvent est le refus qu’il fit de reprendre les
armes pour délivrer sa patrie. La mort de Méléagre, ta-
bleau de Le Brun, a donné lieu dernièrement ( page 29
de ce volume), de rappeler les différentes circonstances
qui motivent ce refus. Dans le concours des grands prix
de la dernière année, l’Institut donna ce sujet aux scul-
pteurs , et le programme ne contenait que le passage
d’Homère traduit par M.ms Dacier; il est nécessaire de
le rapporter ici : ss Œnée, père de Méléagre, monte dans
ss l’appartement de son fils, lui représente le danger où il
<s est, et le presse de prendre les armes. Ses frères joignent
ss leurs prières à celles du roi ; sa mère même revenue de
ss son emportement, touchée de repentir, le conjure avec
ss larmes, il n’en est que plus inexorable, et rejette toutes
ss leurs supplications, etc. » Iliade, livre IX.

Le grand prix a été décerné par la quatrième classe de
l’Institut à M. C. A. Laitié, âgé de 21 ans ; élève de M.
Pejoux. Ce jeune artiste est allé à Home achever le cours
de ses études, et, d’après les dispositions que ce bas-relief
annonce, on doit espérer que l’honorable encouragement
qu’il a reçu sera pour lui une source cia succès.
loading ...