Annales du Musée et de l'Ecole Moderne des Beaux-Arts — 12.1806 [Cicognara Nr. 3401-12]

Seite: 63
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/amemba1806a/0100
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
0.5
1 cm
facsimile
(63)

Planche vingt-huitième. — Plan, Coupe et Elévation la-
térale de la nouvelle Morgue, sur le quai du Marché-
Neuf, près çlu Pont S. Michel, à Paris.

Ce petit édifice, érigé sur les dessins et sous la conduite
d.e J. Molinos (*), architecte du département et de la ville
de Paris, est une restauration de l’ancienne boucherie qui
existait au même lieu , et dont Le Vau, architecte de
Louis XIV, avait dirigé la construction.

On peut se rappeler combien l’ancienne Morgue, placée
dans une espèce de petit caveau de la cour du Châtelet,
était hideuse et repoussante. Depuis longtemps le vœu
public appelait son changement ; l’on desirait voir sa trans-
lation dans un autre local plus aéré et disposé de manière
que le public ne fût pas incommodé par les exhalaisons
dangereuses : ce vœu a été rempli dans tous ses points par
M. le conseiller d’état, préfet du département de la Seine.
Ce magistrat a ordonné l’érection de ce petit monument,
achevé depuis quelques années et qui remplit parfaite-
ment sa destination.

On voi.t par le plan qu’il est composé d’une grande salle
pour recevoir le public, et de deux divisions semblables à
droite et à gauche, fermées par des colonnes et destinées à
l’exposition des cadavres. Ce qu’il y a de très-simple et ce-
pendant de très-ingénieux dans çette disposition, c’est que
ces divisions sont séparées de la grande salle par une cloi-
son de glaces, dans toute la hauteur, en sorte qu’il n’y a
aucune communication entre l’air de cette salle et celui des

(*) C’est par erreur qu’on a joint sur la planche le nom ds
Legrand à celui de Molinos, ce dernier étant le seul architecte
de ce monument.
loading ...